Hadj Mrizek - Ya Rebbi Sahelli Zara

De son vrai nom Arezki Chaïeb, Hadj M'Rizek naquit en 1912 à la Casbah d'Alger. Très jeune, il s'intéressa à la musique. En 1928, il adhera à la société andalouse au sein de laquelle il évolua aux côtés de Cheikh Ahmed Chitane. A partir de 1929, il anima la plupart des fête familiales de la Casbah. Ses interprètations du hawzi étaient très appréciées à Blida et Cherchell aussi. Il a enregistré ses premiers disques à Paris en 1938, entre autres, Ya taha el amine, Yal qadi, El bla fi el-kholta. En 1951 il enregistre Arassi noussik du poète Dris El-Alami et Qahoua ou lateye du poète Sid Thami El- Medeghri. Très estimé par son public, c'était un dandy comme on disait à cette époque, gentleman et distingué. Qhioudji son demi-frère, dit Mohand Aromi, a joué un rôte important dans sa vie artistique du fait qu'il était son imprésario. Cheikh Sid Ahmed Ibnou Zekri, proviseur du lycée de Ben-Aknoun l'a orienté vers le hawzi et l' aroubi, genres profanes qui lui allaient bien. Demi-frère de Rouiched, originaire de Kanis à Azzefoune (Tizi-Ouzou), Hadj M'Rizek mourut le 12 février 1955 à Alger, après une longue maladie.

Retour
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Votre texte

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×