Hadj Mrizek - Ya Rebbi Sahelli Zara

De son vrai nom Arezki Chaïeb, Hadj M'Rizek naquit en 1912 à la Casbah d'Alger. Très jeune, il s'intéressa à la musique. En 1928, il adhera à la société andalouse au sein de laquelle il évolua aux côtés de Cheikh Ahmed Chitane. A partir de 1929, il anima la plupart des fête familiales de la Casbah. Ses interprètations du hawzi étaient très appréciées à Blida et Cherchell aussi. Il a enregistré ses premiers disques à Paris en 1938, entre autres, Ya taha el amine, Yal qadi, El bla fi el-kholta. En 1951 il enregistre Arassi noussik du poète Dris El-Alami et Qahoua ou lateye du poète Sid Thami El- Medeghri. Très estimé par son public, c'était un dandy comme on disait à cette époque, gentleman et distingué. Qhioudji son demi-frère, dit Mohand Aromi, a joué un rôte important dans sa vie artistique du fait qu'il était son imprésario. Cheikh Sid Ahmed Ibnou Zekri, proviseur du lycée de Ben-Aknoun l'a orienté vers le hawzi et l' aroubi, genres profanes qui lui allaient bien. Demi-frère de Rouiched, originaire de Kanis à Azzefoune (Tizi-Ouzou), Hadj M'Rizek mourut le 12 février 1955 à Alger, après une longue maladie.

Retour

Votre texte

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×